Annonces/Announcements

 La_louenge_de_mariage_et_[...]Lesnauderie_Pierre_bpt6k859463r

Numéro spécial : Les Grandes figures historiques dans les lettres et les arts, 2018.

Appel à contribution : Dictionnaires et recueils de femmes ou d’hommes célèbres ou illustres.

Genre moral ou édifiant, le recueil d’hommes ou de femmes illustres a connu des évolutions qui reflètent des changements dans le rapport à l’histoire et aux données historiques. De l’hagiographie sainte à l’hagiographie laïque, ces ouvrages posent à la fois la question de la valeur de l’exemple et celle de la portée, souvent politique, de la mémoire, en particulier pendant la Révolution française et au cours du XIXe siècle. Dès 1800, avec le Dictionnaire biographique et bibliographique portatif des personnages illustres de tous les siècles et de tous les pays du monde, avec les dieux et les héros de la mythologie de Gabriel Peignot, la forme du dictionnaire témoigne notamment d’une rationalisation des répertoires de noms qui sont autant d’appels au souvenir, pour donner soit des modèles à suivre, soit, de façon plus problématique, des modèles à éviter. A la fin du XIXe siècle, le modèle du dictionnaire biographique devient, dans la Revue historique, un moyen pour mesurer le degré d’avancement d’une école historique nationale, tant la forme s’est imposée.

Ce numéro souhaite étendre des recherches qui ont été menées notamment par Patrick Baker (Biography, Historiography, and Modes of Philosophizing, The Tradition of Collective Biography in Early Modern Europe, Brill, 2017).

Pistes à explorer (liste non exhaustive)

Les recueils des femmes et des hommes illustres

Le moment des dictionnaires biographiques

Les Dictionnaires biographiques en France et à l’étranger

Quels sont les noms qui ont été retenus par les répertoires ?

Les tentations romanesques et le rôle des anecdotes dans ces répertoires ?

Les modalités de l’édification.

Les histoires scandaleuses dans les répertoires : une contreédification ?

La revue propose une double relecture des articles. Les articles seront joints sous une double forme : un fichier avec le nom et le prénom et l’institution à laquelle appartient l’auteur de l’article, un fichier anonyme, pour l’évaluation de l’article. Une fois l’article sélectionné, l’auteur recevra un mail de confirmation. Il s’engage ensuite à répondre aux questions des éditeurs et à suivre les recommandations des évaluateurs dans l’espace de 2 mois après la réception du mail de confirmation.

Les articles hors-thème peuvent être également envoyés à la revue, ainsi que des comptes rendus d’ouvrage. Les articles peuvent être en français, anglais ou allemand.

Pour toute correspondance et pour toute soumission d’article :

fiona.mcintosh-varjabedian@univ-lille3.fr

alison.boulanger@univ-lille3.fr

Date limite de remise des articles : 15 septembre 2017

Special number for the online Journal The Great Historical Figures in Art and Literature.

Collections on Illustrious Men and Women and Biographical Dictionaries.

Deadline: 03/09/2017

 

 The genre of illustrious men and women – exemplary heroes and heroines from biblical, classical, and medieval history – was adapted throughout Europe from the translations of Cornelius Nepos and of Boccacio’s De Casibus Virorum Illustrium, for the sake of moral edification or for indirect political allusions. Their evolution reflects changes in the way History was used and understood in Europe. Linked to religious or lay hagiography, the genre questions the value of example as such and more especially the political importance of memory, particularly during the French Revolution which promoted new forms of heroism and throughout the 19th century.

 As early as 1761 in England, with A new and general biographical dictionary, published in London, or as 1800 in France, with the Dictionnaire biographique et bibliographique portatif des personnages illustres de tous les siècles et de tous les pays du monde, avec les dieux et les héros de la mythologie by Gabriel Peignot, the form shows that a real rationalization of these collections is taking place, thanks to the alphabetical order. The names are either treasured or offered to general detestation, either models to be followed or counterexamples to be shunned. At the end of the 19th century, in the academic journal La Revue Historique, the form of the biographical dictionary even became a means to measure how developed a historical school was, as it was considered as one of the staples of historical research itself.

 

Possible themes (non exhaustive)

The genre of illustrious men and women

The fashion of biographical dictionaries

Biographical dictionaries in France and abroad

Names to be remembered

The role of anecdotes in the collections of illustrious men or women and in the dictionaries

How these famous lives verge on fiction

The importance and forms of edification

Scandalous stories and repertoires of counterexamples

All articles are peer-reviewed and submitted anonymously to two experts. The articles will be sent in two exemplars. One version will be sent without any indication of the identity of the author, one will be signed. Once the article is selected, the author will receive a confirmation email. He must then answer the editors’ questions and follow the experts’ recommendations within two months after receiving the confirmation email.

The articles may be written in French, English or German.

The periodical will also take under consideration submissions on other, broader issues (no deadline).

Please refer all questions and submissions to :

fiona.mcintosh-varjabedian@univ-lille3.fr

alison.boulanger@univ-lille3.fr

Prochaines parutions de la revue Grandes figures historiques : numéros thématiques

 

Call for Papers / Appel à contributions
Great Biographers / Grands biographes
The Great Historical Figures in Art and Literature
Les grandes figures historiques dans les lettres et les arts
https://figures-historiques-revue.univ-lille3.fr/
(ISSN 2261-0871)

Des chevaux et des animaux comme grandes figures historiques

Si l’Histoire est un récit, une mise en intrigue (cf. Paul Veyne), alors, surtout si l’on adopte un point de vue structuraliste, rien n’implique – hormis un bien indécrottable préjugé anthropomorphique – que les actants en soient forcément des humains. Humains, et trop humains.

Un espace géographique peut être le héros de l’Histoire (la Méditerranée de Braudel), un simple ruisseau celui d’une histoire (Elisée Reclus). Un phénomène météorologique peut faire l’Histoire : ainsi les vents divins dispersant la flotte ennemie et sauvant le Japon de l’invasion mongole, les tempêtes déroutant et décourageant l’Invincible Armada, ou encore durant la Guerre des Gaules le vent qui tombe et immobilise la flotte vénète ainsi livrée à la merci des Romains. Parfois, une pluie, un brouillard, une tempête de neige deviennent les personnages principaux de tel ou tel moment historique…

Alors pourquoi pas les animaux ?

Le regard historiographique lui-même s’infléchit notablement, on peut ainsi citer parmi quelques parutions récentes, parmi (tant d’) autres : Michel Pastoureau (Le roi tué par un cochon, 2015), Pierre Serna (Comme des bêtes – Histoire politique de l’animal en révolution (1750-1840), 2017), et tous les travaux d’Eric Baratay (par exemple, Le Point de vue animal, une autre version de l’histoire,  2012, et Biographies animales. Des vies retrouvées, 2017), pour ne rien dire de tous les développements philosophiques (l’animal comme sujet singulier) et juridiques (le droit des animaux).

Cependant le présentisme (et notre bonne conscience) ne doivent pas nous éblouir : on ne nous aura pas attendu pour faire par exemple d’un animal singulier, d’un individu-animal si l’on peut dire, une figure décisive dans l’Histoire. Nous en avons souvent perdu mémoire, voilà tout.

Aussi les contributions à ce numéro peuvent s’intéresser à toute forme de traitement de la question (littérature, peinture, cinéma, sculpture…), sans aucune limitation temporelle, géographique ou linguistique.

Il semble, intuitivement, qu’un animal puisse incarner au plus haut point cette individuation historique, le cheval. Mais comme toute intuition, elle appelle à la contradiction, et tout autre animal jouant un rôle décisif comme individu dans un moment historique donné sera le bienvenu.

On ne s’intéressera donc, soulignons-le encore, ni à une catégorie globale (les animaux), ni à une espèce particulières (les chevaux), mais à un tel ou tel individu particulier, dans sa singularité, dans son idiosyncrasie : ce cheval-là, ce cheval historique, et pas un autre. Ce cheval, ou tel ou tel autre animal. On pourra aussi remarquer que le rôle de l’individu animal aura sans doute d’autant plus d’intérêt s’il est pris, non dans une projection embellie (la vaillance, l’héroïsme, le sacrifice, le désintéressement…), mais dans son ethos animal, sans intention bénéfique ou maléfique envers les humains rencontrés, comme le cochon parisien de Michel Pastoureau. La Terre appartient à tous, l’Histoire aussi.

 

Conditions de publication

La revue Grandes figures historiques dans les lettres et les arts soumet les articles qui lui sont envoyés, sous forme anonyme, à deux lecteurs de son comité scientifique. Des propositions préliminaires peuvent être envoyées aux rédactrices, Fiona McIntosh et Alison Boulanger, ainsi qu’aux organisateurs de numéros spécifiques. Les articles achevés seront également adressés à ces personnes qui les transmettront, après anonymisation, aux lecteurs les plus compétents pour juger de leur qualité. L’avis des lecteurs est ensuite transmis, toujours sous forme anonyme, aux auteurs.

La revue publie régulièrement des numéros thématiques ; toutefois, des articles sortant de ce cadre peuvent également être proposés aux rédactrices, pour autant qu’ils répondent aux préoccupations de la revue. Ils sont eux aussi soumis à une relecture anonyme et, s’ils sont acceptés, publiés dans une rubrique « Varia ».

La revue publie enfin des comptes rendus d’ouvrages (romans, biographies, travaux d’historiens…) s’organisant autour d’une ou plusieurs figures historiques.

 

Date butoir pour le numéro sur les animaux en tant que figures historiques : les articles sont à envoyer pour le 30 septembre 2018 aux adresses suivantes,

frederic.briot@univ-lille3.fr

fiona.mcintosh-varjabedian@univ-lille3.fr

alison.boulanger@univ-lille3.fr

Date de parution du numéro : mars 2019

 

Les articles ne portant pas sur le thème de ce numéro spécifique peuvent être envoyés à tout moment, ainsi que les comptes rendus.